Et voilà, on y arrive. Mon premier billet d’humeur. Si vous suivez un tant soit peu l’actualité high-tech, vous n’êtes pas sans savoir qu’Apple a présentée ses nouveaux MacBook Pro avec la Touch Bar. On ne va pas se mentir, ces MacBook Pro me donnent envie, vraiment. Et pourtant, j’ai déjà un iMac 5K accompagné d’un MacBook Pro Retina 13”. On m’explique encore à chaque fois pourquoi je fais une GRAVE ERREUR quand je dis que je veux tout vendre pour ne prendre que ce dernier MacBook Pro 15”.

“Il n’y a même pas de ports USB pour 3000€”

Cet argument imparable que l’on me sort dès que possible. Comme si l’utilisation que j’ai d’un ordinateur dépend entièrement de ce port. Je ne me sers de mon port USB que pour brancher mon iPhone ou un disque dur externe de façon occasionnelle. Je travaille presque exclusivement avec un NAS ou le cloud donc tout passe par du Wi-fi. à la limite, je branche un clavier USB chaque jour mais qu’il y ait un adaptateur ou pas ne change rien à ma vie, on verra plus tard que ça sera sûrement le contraire.

On n’a pas besoin d’adaptateurs quand on a les bons câbles.

Je pense que cette phrase résume parfaitement ce que je pense de tout ça. Pourquoi ai-je besoin d’adaptateurs quand je peux juste changer le câble dont j’ai besoin ? Les différentes connectiques envahissent nos PC depuis des années et pour une fois qu’un standard vient uniformiser l’ensemble on ne devrait pas franchir le cap ? b0b en a très bien parlé dans un article, il y a un câble vers de l’USB-C pour tout. D’ici quelque temps, l’USB-C sera partout et on aura plus qu’un seul câble. En attentant, ça fait déjà un bout de temps qu’on est habitué aux adaptateurs sur Mac, par exemple pour la prise VGA ou ethernet et tout va bien dans le meilleur des mondes.

Au final, nos habitudes changent, notre workflow aussi. Demain on va être déboussolé car notre clé USB n’est plus compatible, puis on aura une clé USB-C et on aura oublié rapidement ce soit disant “manque” de ports. C’est pour moi un faux problème, nous sommes entourés de technologies sans fil très performantes, connectées en permanence à un internet approchant le Gigabit, l’idée de brancher plusieurs câbles sur mon ordinateur chacun pour un usage unique me dépasse en 2016.

“Tu as déjà deux Mac, pourquoi en vouloir qu’un seul ?”

Deux machines c’est deux fois plus de problèmes. Et oui, qui dit deux machines, dit tout configurer 2 fois, tout mettre à jour 2 fois, tout installer 2 fois, tout sauvegarder 2 fois. Je me suis retrouvé plusieurs fois à travailler sur mon rMBP devant mon iMac par flemme de refaire la configuration ou de recréer les environnements de développements que j’avais fait durant la journée. Mes Mac sont dédiés plus ou moins au même usage mais pas au même endroit, ils se doivent donc de réagir de la même manière tout le temps. Je n’ai ni le temps ni l’envie de tout synchroniser malgré les iCloud, Dropbox et compagnie, on est encore loin du compte à ce niveau là.

Vendre 2 Mac pour n’en prendre qu’un seul me permet surtout de changer de gamme. En effet, l’idée est de prendre le plus haut de gamme des MacBook Pro pour s’en servir de machine à tout faire. J’ai aujourd’hui deux Mac milieu de gamme, je me sens donc bridé en déplacement pour un usage professionnel sur le MacBook et bridé sur l’iMac pour un usage complet. Il n’est pas assez puissant pour être super confortable au niveau des jeux vidéos par exemple (oui je joue sur Bootcamp) ou sur un gros projet de montage vidéo tout en laissant les environnements de dev en arrière plan, ce qui peut-être frustrant pour une machine principale.

Avec un MacBook haut de gamme, plus de problème de CPU, GPU, ou mémoire vive, tout au max dans un ordinateur ultra fin et léger. Je m’en rend de plus en plus compte que je passe le plus clair de mon temps devant mon ordinateur hors de chez moi, c’est donc indispensable d’avoir toutes ces conditions réunies.

C’est toujours agréable de pouvoir avoir la puissance (beaucoup) en déplacement mais niveau confort à la maison, c’est pas encore ça.

La simplicité et les évolutions possibles

L’arrivé de l’USB-C est un changement capital. Un connecteur pour les gouverner tous. Aujourd’hui, en arrivant sur mon lieu de travail, je dois brancher un câble HDMI, un adaptateur VGA, un clavier USB, et le chargeur magsafe. Je me vois déjà brancher tout ça sur un Hub en USB-C (ou un futur écran avec des connecteurs USB-C) et n’avoir plus qu’un seul câble le matin à mettre sur mon MacBook. Un seul câble pour tout faire, j’en ai rêvé depuis tellement longtemps et nous y sommes enfin. De même chez moi, un ordinateur, un câble pour un poste de travail complet comme j’ai actuellement aujourd’hui.

J’ai parlé d’évolutions dans le titre. Le thunderbolt 3 en plus d’être pratique, il est boosté aux hormones ! Et oui, maintenant en plus d’avoir la portabilité d’un laptop, on peut avoir la puissance d’un PC gamer à la maison, toujours avec notre seul câble. J’ai besoin d’une carte graphique desktop dans mon MacBook Pro ? Pas de soucis, rien ne m’empêchera de prendre un boîtier de carte graphique externe et d’y mettre ce que je veux dedans, de changer quand j’ai ai envie ou au besoin. Donc voilà, je vais me retrouver avec un ordinateur aussi fin et léger qu’un MacBook Air mais une puissance largement supérieure que mon ancien PC Gamer si je le souhaite.

Je vous invite à lire l’article d’Apple au sujet du thunderbolt : http://www.apple.com/fr/thunderbolt/

Bon alors, le problème des ports c’est fait, le problème de mes deux Mac c’est fait, ah oui le prix, parlons en !

“3000€ pour un ordi, c’est n’importe quoi…”

Ce que j’en pense ? http://www.pingoo.com/2012/06/12/du-droit-de-changer-de-mac-tous-les-6-mois/ ni plus ni moins.

Je suis devant mes écrans de 8h30 le matin à 00h le soir (au moins), vous enlevez à ça 1h30 de repas et 30 minutes de trajet par jour. J’exagère à peine. L’informatique est mon travail, ma passion et mon plus gros moyen de divertissement. Avoir des outils qui me conviennent et surtout qui me donne du plaisir à être utilisés est indispensable. J’ai dû changer une dizaine de fois mon setup au cours des 5 dernières années, j’ai tout essayé à presque tous les budgets et je pense que je vais enfin trouver le bon cette fois.

Au final, en vendant les 2 Mac, je peux acheter le MacBook Pro sans avancer d’argent et avec des performances bien supérieur à ce que j’ai actuellement. Tout bénef pour moi.

Les nouveautés

Comme on a pu le voir, le poids et le volume sont largement revus à la baisse cette année. Apple ajoute le petit lot de nouveautés comme Touch ID qui arrive sur Mac mais également et celle qui a fait couler beaucoup d’encre, la Touch Bar. Ce petit écran OLED qui remplace les touches fonctions du clavier et qui s’adapte selon l’application au premier plan pour proposer des raccourcis ou des fonctions dynamiquement. J’ai hâte de voir l’utilité qu’elle aura dans un futur proche mais je pense que cela permet de lier l’ergonomie d’un écran tactile sans les inconvénients de cette technologie sur un écran d’ordinateur portable. Beaucoup d’applications annoncent déjà le support de cette nouvelle technologie donc c’est bon signe que de voir les développeurs s’y intéresser.

L’écran devient plus lumineux et avec un plus grand espace de couleur, cool. J’ai vu aucune différence entre l’iPhone 6S et 7, je ne m’attends pas à un miracle ici mais pour la luminosité c’est intéressant car travailler aujourd’hui en extérieur avec un MacBook Pro tend vers l’impossible.

Au final, on a plus des améliorations à gauche et à droite plus qu’une révolution technologique. Des ajouts qui vont améliorer toujours plus le quotidien donc c’est top, c’est aussi comme ça qu’on avance !

Les incohérences d’Apple

Apple prend un tournant majeur en cette fin d’année avec le retrait de la prise jack sur l’iPhone et en ne mettant qu’une seule connectique sur le MacBook Pro. Je n’ai aucun problème avec ça, je défends même ces choix. En revanche, je trouve dommage qu’Apple n’accompagne pas les utilisateurs à migrer vers ces technologies. Beaucoup d’adaptateurs à des prix fantaisistes mais peu de câbles proposés, des périphériques pas mis à jour, un écran en partenariat avec LG au design douteux et toujours pas disponible en France actuellement. Plein de petits détails autour du Mac qui viennent gâcher la fête et qui empêchent pour beaucoup à mon avis de franchir le pas qui servirait tout le monde.

Le port SD a été retiré et pour le coup ça ne relève pas de la brillante idée à mon goût. ça ne tenait pas beaucoup de place, ne posait pas de problème de finesse mais surtout le marché de la photographie, qui est le plus concerné, n’est clairement pas prêt à ce changement de technologie. Presque tous les appareils photo numérique utilisent des cartes SD couplées avec un port USB souvent horriblement lent. C’est pratique d’avoir plusieurs cartes lors d’un shoot ou d’une balade photo, pour ne jamais s’arrêter de photographier, et pour le coup Apple oblige à avoir un adaptateur pour avoir des vitesses de transfert raisonnable. De facto, il ne faudra jamais l’oublier en déplacement, ce qui est très néfaste pour la profession ou les photographes amateurs je pense.

Merci.