Serveur local : Mamp pour Windows

Quand on commence le développement PHP, on est directement confronté au fait que pour avoir un résultat, il nous faut un serveur. En effet, le php n’est rien d’autre qu’un langage…serveur. Une fois là, on a plusieurs solutions : soit avoir un serveur hébergé en ligne, soit faire une machine virtuelle ou soit faire un serveur local sur la machine sur laquelle on travaille. Je ne connais pas les statistiques mais généralement c’est bien la troisième solution qu’on choisit, car c’est la plus simple et la plus rapide à mettre en oeuvre. Chacune de ces méthodes a des avantages et des défauts mais je ne fais pas cet article pour vous dire qu’elle solution choisir. Non, aujourd’hui je vais uniquement parler de la troisième solution.

Pour la petite histoire

Nous y voilà, l’heure de faire un choix. Généralement, lorsque vous demandez quel serveur local choisir, on vous répond : « Wamp si tu es sur Windows, Mamp si tu es sur Mac. », ça c’était vrai avant que la version Windows de Mamp n’existe. C’est toujours une version beta sur Windows mais d’après leur Twitter, la version finale devrait sortir le 16 septembre.

Avant la question ne se posait pas mais maintenant il faut prendre 5 minutes avant de se lancer comme un bourrin en téléchargeant le premier serveur local venu ! Pour avoir été longtemps sur Mamp et Wamp en même temps vu que j’étais avec l’un sur Windows et l’autre sur Mac, je dois dire que je connais bien les deux. Et quand j’ai appris que Mamp était sorti sur Windows même en beta, il faut avouer que j’étais plutôt content.

Comment choisir ?

J’ai tout de suite installé cette beta, et j’ai été incroyablement surpris ! Aucun bug, une interface copiée au pixel prêt de celle sur Mac OS, et c’est une bonne chose puisqu’elle est simple, ergonomique et assez jolie. Une configuration simplisme, comme par exemple pour choisir votre dossier racine ne vous prendra que 3 clics, alors que c’est d’une complexité absurde sur Wamp.

Capture d’écran 2014-09-14 à 22.43.04

Sur Wamp, il ne faut pas moins de 4 étapes longues et compliquées pour le faire et encore ça ne marche pas à tous les coups. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des dévoloppeurs pour ne pas avoir implémenté une option aussi indispensable que celle-ci, ce n’est que mon avis bien-sûr, à vous de faire le votre sur la question. Pour le reste les options restent relativement les mêmes, on a dans les deux cas un gestionnaire de version php et du MySQL pour pouvoir faire des projets déjà bien sympas.

Tout est une question d’interface

En toute honnêteté, à l’utilisation je n’ai vu aucune différence entre les deux services, la seule véritable chose qui ma permis de faire un choix, c’est l’interface. L’interface de Wamp est tout simplement une catastrophe ergonomique qui respecte les guidelines de Windows 95/98. Les menus sont complexes et très mal pensés. Le fait que tout soit dans la zone de notification ne permet pas d’être efficace et la plus part du temps il faut aller mettre les mains dans des fichiers textes pour ensuite relancer tout le bazar… J’en dis pas plus je vais devenir vulgaire. 🙂

Capture d’écran (161)

Ce que j’aime beaucoup avec Mamp, c’est que même si tous les réglages techniques ne sont pas accessibles avec un clic droit sur l’icône, les principales options, celles qu’on veut voir vite et souvent, sont là ! C’est clair, beau, d’une simplicité enfantine et surtout ça marche du premier coup ! Sur Wamp, en exagérant à peine, c’est plus ou moins l’inverse.

Pour conclure

Je n’ai toujours pas trouvé de raison de retourner sur Wamp, surtout avec l’annonce de la version finale de Mamp. Je ne l’ai pas précisé mais les deux services sont gratuits, et Mamp dispose d’une version payante pour faire encore plus de choses ! Voilà, c’est tout ce que j’avais à vous dire à ce sujet. Conclusion : Mamp c’est bon, mangez-en !

Mamp For Windows

Écrit par

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *